Dans les vignes

Sur nos 16 hectares, 14 sont classés en AOC Faugères et 2 en AOC Languedoc.

L’âge moyen du vignoble est de 25 ans, dont 4,5 hectares de carignans âgés de plus de 50 ans.

Nos rendements se situent en moyenne entre 20 et 25 hl/ha.

AOC FAUGÈRES

13,5 ha

Sols : coteaux schisteux

Cépages:

Carignan 35%
Grenache 25%
Syrah 25%
Mourvèdre 10%
Cinsault 5%

AOC LANGUEDOC

2 ha

Sols : coteaux argilo-calcaires

Cépages :

Grenache 70%
Mourvèdre 30%

La moitié des vignes sont conduites en gobelets languedociens traditionnels plantés au carré (1,70 m x 1,70 m). L’autre moitié est palissée et taillée en cordons de Royat ou en gobelets bas.

Dès le débourrement et jusqu’à la récolte, nous réalisons un suivi très régulier de l’état sanitaire de l’ensemble de nos parcelles : comptage des œufs de vers de grappes, des acariens, des foyers de mildiou et d’oidium, afin d’optimiser les traitements et donc de les limiter au maximum.

Nous nous interdisons les traitements trop tardifs pour ne prendre aucun risque concernant la présence de résidus dans les vins.

Pour que la vigne s’enracine profondément et souffre moins de la sécheresse, nous favorisons toutes les pratiques permettant une bonne activité biologique de nos sols : enherbement hivernal, limitation du passage d’engins lourds (labours superficiels au chenillard, vendanges manuelles, pas de prétaillage mécanique).

A propos des schistes de Faugères :

Lors de la formation du Massif Central il y a environs 300 millions d’années des roches composées d’argile et de calcaire qui s’étaient formées au fond de la mer, ont été enfouies à plusieurs kilomètres de profondeur dans la croûte terrestre. Très fortement comprimées et chauffées, elles se sont alors déformées et cassées, notamment en feuillets (la schistosité). Dans ces nombreuses fissures, la vigne peut faire descendre ses racines très profondément pour résister à la sécheresse estivale et échanger avec son terroir.