Dans la cave

Des raisins sains et parfaitement mûrs, reste chaque année notre priorité.


Nous vendangeons à la main avec un tri exigeant à la vigne.

La maturité de chaque parcelle est très précisément suivie par des prélèvements et des dégustations de baies. On ne recherche pas les surmaturités.

A partir de là, le travail à la cave consiste à accompagner le raisin par des interventions souples et jamais correctives.

La vinification est traditionnelle : égrappage, foulage léger, macérations longues avec remontages, délestages et pigeages. Les fermentations sont réalisées par les levures et bactéries indigènes présentes dans la cave et sur les raisins.

Certaines cuvées mises en bouteilles rapidement sont collées à l’albumine d’œuf et légèrement filtrées.

Nous limitons autant que possible l’emploi du SO2 sans toutefois le supprimer totalement. Nous continuons à étudier les moyens de le réduire encore (en vinification par exemple), voire d’élaborer une cuvée sans soufre. Un peu de volatile ne nous fait pas peur mais nous ne sommes pas prêts à toutes les fantaisies organoleptiques.

En résumé, nos vins contiennent : des raisins bio bien mûrs, des sulfites (moins de 40mg/l), des traces d’albumine d’œuf… c’est tout !